rubon12 99180 adhesions v2

Recherche libre

Photo de presse 001 reduceL’Assemblée Générale Ordinaire de la FFMC 50 se tiendra le vendredi 12 Janvier 2018 à 20 h 30 dans le Grand Salon de l’Hôtel de Ville de Cherbourg en Cotentin.

 

Créée en décembre 2009, la FFMC 50 relaye au niveau départemental l’esprit et les actions de la Fédération Française des Motards en Colère (« FFMC, Motards et citoyens »).

Cette Fédération, créée en 1980 a pour objet de fédérer, sans aucune discrimination, les usagers de deux et trois roues motorisés autour de valeurs et d’objectifs qui ont motivé sa création et sont toujours d’actualité : défendre et développer la pratique de la moto, promouvoir un état d’esprit et des comportements de solidarité, de responsabilité et d’entraide.

Soucieuse de son indépendance de tout pouvoir, cette Fédération fonde son action sur la formation, la responsabilisation et la tolérance. Elle développe l’intervention des motards en tant que citoyens, veillant aussi bien à leurs droits qu’à leurs devoirs.

 

Au cours de l’année 2017 les occasions de se mobiliser ont été nombreuses pour la FFMC 50.

 

En effet elle a été confrontée, comme l’ensemble de la Fédération, à de multiples décisions ou intentions émanant des Pouvoirs Publics au nom de la lutte contre l’insécurité routière.

 

Elle n’est pas parvenue à empêcher la mise en place de façon désordonnée, tatillonne, parfois incohérente, et toujours sans concertation, de nouvelles dispositions réglementaires (port de gants homologués, dimensions uniques de la plaque minéralogique) appliquées de façon rétroactive et rendant obsolètes des équipements donnant satisfaction. Une nouvelle fois, cette démarche n’ayant pour résultat que de créer pour les utilisateurs de nouvelles occasions d’être contrôlés et sanctionnés.

Dans le cadre d’une action nationale, elle a obtenu l’ajournement des projets concernant la mise en place d’un contrôle technique des motos dont l’inefficacité a été démontrée.

 Photo de presse 002 Reduce

La FFMC 50 a attiré, à travers de communications dans les médias et de manifestations, l’attention du public sur les menaces qui pèsent actuellement sur l’ensemble des utilisateurs du réseau routier : ZCR (« Zones à Circulation Réduite »), transfert à des Sociétés privées des contrôles par voitures banalisées, inflation de dispositifs en tous genres de contrôles automatisés de la vitesse, réduction de la vitesse sur les nationales et réseau secondaire de 90 km/h à 80 km/h…Personne ne pourra dire qu’il n’a pas été informé !!

 

Fidèle à ses valeurs, la FFMC 50 a poursuivi ses actions en faveur d’un meilleur partage de la route et d’une sécurité accrue des motards, en particulier par les opérations ERJ (« Education Routière Jeunesse ») et « Reprises de Guidon », destinées aux motards débutants, occasionnels, ou pour tous ceux qui souhaitent perfectionner ou entretenir leur pratique.

Elle a par ailleurs développé une démarche visant à rencontrer les personnalités politiques de la région afin de les sensibiliser à la problématique complexe de la Sécurité Routière et aux conditions de la pratique des 2 et 3 roues motorisés.

 

Le détail de ces démarches sera rappelé au cours de la première partie de l’Assemblée Générale. Les observations des participants permettront d’orienter les actions programmées ou envisagées pour 2018.

 

En effet, plus que jamais, les Pouvoirs Publics s’entêtent à raisonner de façon simpliste face à un problème complexe et en retenant qu’un seul levier d’action le fameux « Contrôle-sanction ».

Photo de presse 003 reduce

Alors qu’en terme de Sécurité, au travail comme sur la route, on est confronté à des situations compliquées, multifactorielles, raisonner avec une seule équation (« Insécurité  = vitesse = radars et sanctions ») et ne traiter qu’une cause est une erreur fondamentale.

Affirmer que les résultats en terme d’accidentologie se dégradent est un raisonnement à court terme et biaisé.

En effet, ne retenir que le chiffre en valeur absolue des victimes (toujours trop nombreuses, c’est évident) en oubliant le fait qu’au fil des années la population s’est sensiblement accrue ainsi que le nombre de véhicules en circulation sans parler des km parcourus est un raisonnement quelque peu « malhonnête ».

L’usage d’un pourcentage (Nombre de victimes rapportés à la totalité des km parcourus par exemple) donnerait un tout autre résultat, évidemment moins pratique pour les Pouvoirs Publics pour justifier leur action, essentiellement tournée vers le contrôle et la sanction de la vitesse.

Dans ce contexte agité, au-delà de ses actuels adhérents, la FFMC 50 appelle tous les motards du département qui souhaiteraient s’associer, d’une façon ou d’une autre, aux nombreuses actions entreprises par l’antenne de la Manche, à participer à cette Assemblée Générale.

Ils y seront les bienvenus.

 

Paul DAVY pour la FFMC 50

 

Photo-de-presse-001.JPG
Photo-de-presse-002.JPG

Photo-de-presse-003.JPG