rubon12 99180 adhesions v2

Recherche libre

4 7 1024x768[ Source : Edition papier  de la Presse de la Manche au lendemain de la manifestation ]

 

QUELQUES INSTANTS avant de prendre la route, Thierry Marie, coordinateur manchois de la Fédération française des motards en colère (FFMC), s‘est exprimé sur le sentiment qui règne au sein des utilisateurs de deux-roues.

"Ce n’est pas en empêchant les gens de rouler que l’on va prévenir les risques. Il faut une politique logique et cohérente. ce qui est loin d’être le cas."
Laëtita - Passionnée de moto

 

« Notre priorité, c'est la sécurité routière et la baisse de la mortalité sur les routes, insiste
le coordinateur. Je ne conteste pas la volonté de réduire la modalité, bien au contraire, mais les moyens qui sont mis en œuvre. »

En premier lieu, l’annonce de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes sans séparateur central. « Dans la Manche, nous sommes tout particulièrement impactés car notre département comporte énormément de route sans séparation.»

 

Privatisation des radars : c‘est non !

Il conteste l'efficacité de cette mesure, encore plus après des expérimentations aux résultats mitigés. « Il y a des risques en roulantà80 km/h liésà l’endormlssement par exemple. Les autoroutes sont les axes sur lesquels les accidents sont le moins nombreux,et pourtant la vitesse est élevée. Il n’y a pas de logique. »

Pour Jonathan Launey. de Brix, « toutes ces décisions sont avant tout une question d’argent. J‘espère que les actions qu’on mène la vont grandir et que d'autres usagers de la route, pas seulement des motards, vont se joindre à nous. Il y a la circulation à 80 km/H, mais il ne faut surtout pas oublier la privatisation des radars et le durcissement des contrôles tæhniquæ. Ça commence vraiment à faire beaucoup. Il faut réagir. »

Laëtitia, de Siouville. était accompagnée par sa fille de 4 ans. Elle souhaite qu‘un effort soit fait concernant l‘état des routes et la prévention. « Pour éviter les accidents, il faut déjà multiplier les interventions dans les écoles : c‘est là qu’on apprend læ bonnes pratiques. La FFMC le fait déjà mais il faudrait plus de moyens. » . Ce message, les motards l'ont porté tout au long de leur journée dans la Manche. D‘autres actions sont prévues. D’ici là. une délégation dela FFRC est attendue au cabinet du préfet mardi 30 janvier poùr exposer ses arguments.


Manif 27 01 article Presse N 2 v02


Remerciement de la FFMC50

De : Paul Davy
A: redaction.locale
Envoyé le : Di, 28 Jan 2018 10:25


Sujet : Manifestation contre la réduction de vitesse

A l'intention de Mme P.. R..

Bonjour,

Je souhaitais, au nom de la FFMC 50, vous remercier, ainsi que la Rédaction de la Presse de la Manche, pour la couverture de cette manifestation. Les annonces publiées au cours de la semaine précédente ont permis de faire connaître et d'expliquer les raisons de notre opposition à cette décision des Pouvoirs Publics et les articles publiés ce matin reflètent bien l'ambiance et l'organisation du mouvement.
Pour la première fois, nous avions à nos côtés un nombre significatif d'automobilistes, et cette journée, réussie en terme de fréquentation, s'est déroulée sans incident.
Merci encore de votre aide à cette occasion.
Bien cordialement.

Paul Davy pour la FFMC 50