rubon12 99180 adhesions v2

Recherche libre

[ Source : Ouest-France ]

manche motards une securite routiere pas rentiere

Près de 300 motards partis de Cherbourg se sont retrouvés devant la préfecture de la Manche à Saint-Lô, ce samedi 27 janvier 2018, pour critiquer le nouveau code de la route.

L’opération « on roule à 80 » organisée par la Fédération française des motards en colère de la Manche (FFMC 50) n’est pas passée inaperçue, ce samedi 27 janvier 2018 midi, entre Cherbourg et Saint-Lô.

Partis de Cherbourg vers 9 h ce samedi matin, les deux-roues ont manifesté jusqu’en fin de matinée. Arrivés à Saint-Lô, quelques centaines de motards, rejoints par d’autres tout au long de la route, ont manifesté devant la préfecture de la Manche et distribué des tracts pour sensibiliser la population à leurs revendications. A savoir, en premier lieu, l’annulation de la nouvelle limitation de vitesse à 80 km/h pour les routes secondaires.

« On invite tout le monde à distribuer des tracts », lance Thierry Marie, coordinateur de la FFMC 50, qui se déplace ce jour-là à bord d’un camion entièrement recouvert des-dits tracs et autres affiches. « Notre cheval de bataille à nous motards, c’est le 80 km/h, mais pas que, prévient-il. Ce 80 km/h, ce n’est vraiment pas efficace et ça a déjà été prouvé. Tout comme pour la gestion privée des radars, le seul but est d’assurer une rente ! »

 

« Ce n’est pas comme ça que la sécurité routière va s’en trouver améliorée, reprend Thierry Marie. Mais en faisant de la formation et de la prévention, comme nous le faisons avec l’Association pour la formation des motards (AFDM), avec beaucoup de pédagogie. Nous avons d’ailleurs l’agrément de l’éducation nationale, renouvelable tous les cinq ans. » Sur les tracts, en jaune fluo : « Sécurité rentière, tous contribuables », peut-on lire. « On veut de la sécurité routière, pas rentière », commente le porte-parole du mouvement.

Les motards se disent persuadés que « ce n’est pas de la répression ni de la punition dont nous avons besoin, mais de la prévention et davantage de contrôle d’alcoolémie. »