rubon12 99180 adhesions v2

Recherche libre

En ce concerne la FFMC50 :

Bonsoir à tous,
Caen organise un départ dés 8h30, RDV Centre Routier de Mondeville départ 9h.

Café offert , apportez votre pic-nic.
Les actions de Rouen seront dévoilées sur place.
RDV au Grand Parking de la Maison Brulé dés midi avec la 27 et La 76.
Le départ de Caen prendra la nationale et prendra en passant les copains de Troarn et de Dozulé, Pont-lèvéque et Pont Audemer.

 

Les copains de la 50 sont occupés et nous le bureau sommes en réunion à Caen avec les antennes 61,76,27,14, sur les projets de chacun et ceux nationaux.

Nous ne souhaitons pas trop user les copains dans des actions ou il y a déjà plus de 5h de route.

Nous préférons garder nos forces pour les actions à venir, nous revenons très vite vers vous pour plus d'infos ...

 

Merci de votre compréhension.
Crdt

La FFMC50

 


 

Proposition du groupe "Resistance VIKING"

manif 24 fev - proposition Résistance Viking

 

[ Source : Station 70 vu par le car'antan ]

Les collectionneurs de voitures anciennes en colère contre le contrôle technique.

[ Source : Le Figaro ]

Environ cinq mille motards "en colère" ont manifesté aujourd'hui à Caen pour dénoncer la prochaine limitation à 80 km/h de la vitesse sur les routes secondaires, selon la préfecture du Calvados.

Les motards, venus de l'Orne, de la Manche et du Calvados, ont d'abord mené opérations escargots et blocage sur le périphérique de Caen et la RN 13 avant de converger vers le centre-ville.

Des ambulanciers et quelques automobilistes se sont joints à la manifestation. Puis 2500 motards ont défilé à pied dans les rues du centre-ville de Caen, derrière une banderole proclamant "80, c'est du racket, pas de la sécurité".

Les manifestants, réunis à l'appel de la Fédération française des motards en colère du Calvados (FFMC 14), ont brûlé un faux radar automatique avant de déposer une motion à la préfecture.

Dans un communiqué publiée sur internet, la FFMC 14 juge que l'abaissement de la limitation de vitesse est une "mesure inique, dangereuse et sans effet sur la sécurité routière".

Des manifestations similaires ont aussi réuni quelques centaines de motards samedi à Nantes et à Rennes. Au Mans, 1.150 motos et 200 automobiles ont pris part à une manifestation qui a causé d'importantes perturbations sur la rocade et le nord de la ville.

[ Source : Moto-Mag ]

arton33940La FFMC de l’Aube appelle à la résistance de tous les usagers de la route !
Devant la dernière annonce gouvernementale instaurant une limitation de vitesse à 80 km/h, la Fédé invite les usagers à interpeler les parlementaires et à se réunir devant la préfecture de l’Aube à Troyes le samedi 27 janvier.

[ Source : La dépèche ]

201801181493 full

En 2014, les motards défilaient déjà contre la limitation à 80 km/ h. Photo PB, archives JM Mazet.

 

Au ton de sa voix, l'agacement est palpable du côté de Jérôme Pentolini, le responsable de l'antenne lot-et-garonnaise de la Fédération française des motards en colère (FFMC). «Nous sommes aujourd'hui, avec ces nouvelles mesures, victimes de racket en bandes organisées de la part de l'État !» Les dernières mesures prises par le gouvernement concernant la circulation ont décidément beaucoup de mal à passer.

Dans toute la France, elles ont provoqué un tollé. Un vif mécontentement qui se traduira, samedi après-midi, à Agen, par une grosse manifestation dans le centre-ville. «Tout sera bloqué, préfère prévenir le motard colérique. La manifestation s'élancera à 14 heures en remontant le Gravier et en bloquant le rond-point de Jasmin. Puis nous irons dans le centre en bloquant d'autres points de circulation importants. Le but final sera la préfecture, où nous espérons être reçus pour faire part de notre mécontentement.»

Centre-ville bloqué

Plusieurs points agacent particulièrement les usagers de la route. D'abord, la limitation de vitesse ramenée à 80 km/h sur les nationales. «Tout simplement une raison supplémentaire de verbaliser, tempête Jérôme Pentolini. Aucun chiffre n'est venu justifier cette mesure. De plus, cela va augmenter la consommation de carburant et l'émission de CO2 car les voitures actuelles sont conçues pour rouler à 90 km/h.»

Aussi, avec cette limitation, il sera plus difficile de doubler les poids lourds. Le président de la FFMC 47 craint un agacement des automobilistes et, de fait, des comportements dangereux sur la route.

La réforme du contrôle technique reste aussi en travers de la gorge des automobilistes. «Ils vont le rendre encore plus draconien. Surtout, cela va impacter le Français moyen, qui n'a pas forcément les moyens de faire réparer en 24 heures.»

En bref, un réel ras-le-bol. Bien senti de la part des Motards en colère, qui se veulent fédérateurs de ce mouvement de contestation. Samedi à leurs côtés, on retrouvera les fédérations des Landes, du Gers, de Haute-Garonne et de Tarn-et-Garonne. Ainsi que les ambulanciers, les taxis et les routiers lot-et-garonnais. Plus les nombreux autres usagers de la route opposés à ces réformes. Bref, le cortège de deux-roues et de quatre roues promet d'être important. Sur Facebook, 700 personnes se sont dites intéressées par la manifestation. Seule inquiétude, la météo qui pourrait démotiver certains manifestants.

D'autres manifs sont prévues

La FFMC a prévu de lancer une nouvelle manifestation du même type le samedi suivant, aussi dans le centre-ville d'Agen. «Et d'autres en semaine si le mouvement prend de l'ampleur.»

Samedi, Agen sera le cœur de l'opposition aux réformes sur la circulation dans le Sud-Ouest. «Les gens en ont marre et ne comprennent pas les décisions prises.» Et comptent bien le faire savoir dès samedi.

[ Source : Le Dauphine ]

les representants de la ffmc 26 07 avait claque la porte de la conference de presse lors de la signature en prefecture du dgo de la securite routiere archives dl f h 1516201266

Les représentants de la FFMC 26/07 avait claqué la porte de la conférence de presse lors de la signature, en préfecture, du DGO de la sécurité routière. Archives DL/F.H.

 

La Fédération française des motards en colère Drôme-Ardèche (FFMC 26/07) appelle à la mobilisation sur la N7, à Pont-de-l’Isère, dès samedi matin, 10 heures. Une commune qui se trouve sur le tronçon expérimental drômois du 80 km/h. « Nous manifesterons et exprimerons aux usagers de la route les raisons de notre mécontentement. Les taxis seront également mobilisés », indique Didier Chartier, vice-coordinateur de la Fédération française des motards en colère Drôme-Ardèche (FFMC 26/07). « Nous déplorons, notamment, l’absence de retours sur les tronçons expérimentaux à 80 km/h ».

 

Précisons que le 12 janvier, la FFMC 26/07 s’était désengagée de sa démarche partenariale lors de la signature, en préfecture, du Document général d’orientation (DGO) de la sécurité routière 2018-2022.

[ Source : France Inter ]

 histoirespolitiques


La réforme asile/immigration concentre les polémiques même au sein de la majorité. Mais le risque de contestation pourrait venir d’ailleurs : de la limitation de vitesse à 80 km/h...

 

Par Jannick Alimi

 

Comme en mai 68, la mobilisation qu’on pensait voir naître lors de la loi Travail, que certains attendent au moment des réformes de l’assurance chômage ou de la formation professionnelle, cette mobilisation, pourrait trouver son abcès de fixation... sur une question qui apparaît relativement secondaire. Un député LREM, donc macronien pur sucre, me confiait  : 

Le gouvernement ne s’en rend pas compte mais quand moi ou mes collègues, nous retournons dans nos circonscriptions, on nous parle de quoi  ? De la limitation à 80 km/h. Que les technos des ministères aillent en province et ils verront monter le mécontentement. 

Selon certaines rumeurs, Jacques Mézard, le ministre de la Cohésion des territoires, aurait aussi exprimé ses doutes mais, comme on tient à le souligner dans son entourage : « Nous restons sur la ligne gouvernementale ».   

 

Mais cette question de sécurité routière pourrait devenir politiquement minée

[ Source : France 3 - Région Auvergne/Rhone-Alpes ]

 

21743061 1097331757069544 767540771683433185 n 3455535

Le rapport sur l'expérimentation à 80 km/h menée ne mentionne aucune donnée sur l'accidentalité. C'est pourtant l'argument utilisé par le gouvernement pour choisir d'abaisser la vitesse sur les routes. La FFMC 69 s'associe à la Ligue de défense des conducteurs et s'oppose fermement à cette décision

 

Le rapport sur l'expérimentation à 80 km/h menée entre juillet 2015 à juillet 2017 ne mentionne aucune donnée sur l'accidentalité. L'expérimentation conclue qu'à 80 km/h, il n'y a pas plus d'embouteillages et que la vitesse moyenne diminue! Rien sur l'incidence sur les accidents.  
De son côté, le gouvernement se défend en évoquant des tronçons étudiés trop courts et une expérimentation elle aussi trop courte, cinq ans auraient été plus révélateurs au lieu de deux.
Et pourtant décision a été prise de légiférer sur cet abaissement de la vitesse.
Alors les conducteurs s'insurgent et voient en cette mesure une source de procès verbaux supplémentaires et donc de revenus pour l'Etat.

Suite à cette décision unilatérale du gouvernement, la FFMC 69 a décidé d'interpeller les députés du département sur la baisse de la limitation de vitesse à 80 km/h. Les motards ne s'affichent pas contre des mesures mais ils réclament "une vrai politique de sécurité routière et non pas ces fausses mesures qui n’auront pour effet que d’engraisser les caisses de l’état".

manifs ffmc province s

 

En province, les motards ont commencé à se mobiliser pour protester contre la baisse de la vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire, qui doit entrer en application le 1er juillet 2018. Tour de France non exhaustif.

[ Source : Actus Orange ]

661 afp news 06a c9f 1bb47686b5aed87a0f497c7e0a routes secondaires a 80 km h le ministre jacques mezard risque t il de semer la zizanie6fc0ce4a40856a33b35c0c98ce2d3282dd7a14bc highDefLe ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard le 12 décembre 2017. ©ERIC PIERMONT, AFP

 

Orange avec AFP, publié le dimanche 14 janvier 2018 à 14h31

Opposé à la nouvelle limitation de vitesse, le ministre de la Cohésion des territoires "est en train de chauffer tous les présidents de départements contre la mesure", selon un conseiller, rapporte le 14 janvier Le Journal du Dimanche.

 

Le gouvernement a abaissé mardi 9 janvier de 90 à 80 km/h la limitation de vitesse sur les routes secondaires à double sens. Une mesure qui entend faire reculer le nombre de morts sur les routes. "Notre obsession, c'est de sauver toujours plus de vies chaque année sur les routes", a déclaré le Premier ministre Édouard Philippe à la sortie d'un Conseil interministériel de sécurité routière (CISR) organisé à Matignon.

 

Prônée depuis plusieurs années par des associations de sécurité routière, comme la Ligue contre la violence routière, la mesure est en revanche très peu populaire.Près de 6 Français sur 10 sont contre, tout comme le Front national de Marine Le Pen, qui a lancé cette semaine une pétition contre la "persécution" des automobilistes" par le gouvernement, et le vice-président des Républicains Guillaume Peltier.

Mais les personnalités politiques de l'opposition ne sont pas les seules à regretter cette nouvelle limitation de vitesse. Le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard aussi : "lui-même issu d'un département rural, le Cantal, il l'a dit à l'occasion du Comité interministériel de sécurité routière", écrit le 14 janvier Le Journal du Dimanche. "ll est en train de chauffer tous les présidents de département contre la mesure. Bonjour la loyauté... ", se serait agacé un conseiller.

[ Source : Le progrès ]

pour que leur opinion pese plus dans la balance ils souhaitent etre rejoints par d autres associations d usagers de la route photo emilie berger 1515947839

Pour que leur opinion pèse plus dans la balance, ils souhaitent être rejoints par d’autres associations d’usagers de la route. / Photo Émilie Berger

 

 

Samedi, à l’occasion de leur assemblée générale, les membres du FFMC 43 (Fédération française des motards en colère) sont revenus sur les annonces gouvernementales en matière de sécurité routière. Pour eux, la limitation à 80 km/h ne « fera pas avancer les choses ».

Ils déplorent le fait que l’Etat se soit focalisé sur cette limitation et non pas sur les équipements de sécurité, comme les glissières latérales de sécurité. Ils enverront cette semaine une lettre aux élus du département afin de leur donner leur opinion.

 

> Plus d’informations dans nos éditions payantes de lundi 15 janvier.

[ Source : Ouest-France ]

h

Une soixantaine d’entre eux se sont rassemblés, ce vendredi 12 janvier 2018 au soir, devant la préfecture, à Nantes.

 

Ce vendredi 12 janvier 2018 au soir, devant la préfecture de Loire-Atlantique, à Nantes, à l’appel de la fédération française des motards en colère (FFMC 44), une soixantaine de motards se sont rassemblés. Afin de dire leur opposition à la limitation à 80 km/h sur le réseau secondaire. Limitation annoncée cette semaine par le Premier ministre, Édouard Philippe.

 

Contrairement aux spécialistes de la Sécurité routière, la FFMC-44 considère que la vitesse n’est pas la cause majeure des accidents de la route ! « Ce n’est pas en jouant avec une formule mathématique qu’on sauve des vies, mais en agissant sur la formation et la qualité des infrastructures » , disait notamment un communiqué de l’association, diffusé ce même vendredi.

 

Les motards sont désormais invités à faire pression sur les dix députés de Loire-Atlantique, pour tenter de persuader le gouvernement de retirer cette mesure. Pas sûr qu’ils soient bien reçus, après certains propos tenus par le porte-parole de la FFMC-44, propos insultants pour les élus de la République.

[ Source : Actu.fr > Voix du Jura ]

Contre le 80, une première manifestation (motards et automobilistes) est organisée à Chalon-sur-Saône samedi. Hier, la FFMC s’est invitée au vœux de la députée Danielle Brulebois.

 

IMG 4619 854x641

Mardi soir, les motards en colère du Jura se sont invités aux voeux de Danielle Brûlebois et ont annoncer une série d’actions dans les prochaines semaines (©Voix du Jura)

 

En opposition avec la décision du Premier ministre d’imposer une limitation à 80 km/h sur les routes sans séparation (lire ici), le groupe Motard 71 a décidé d’organiser, ce samedi 13 janvier 2018 à 14 heures au Pôle moto de Chalon-sur-Saône,  ZA Sevrey, un rassemblement de protestation ouvert aux motards, mais aussi aux autres usagers : automobilistes et routiers.

 

Ce rassemblement a été initié de façon spontanée par les motards de ce groupe actif sur Facebook, qui devraient être rejoints par des motards du Jura et des départements limitrophes.

« Nous en avons ras-le-bol de la politique répressive du gouvernement sur la circulation routière », explique ainsi David, l’un des organisateurs.

 

Le rassemblement a été déclaré en Préfecture, mais n’est pas organisé sous l’égide de la FFMC 71, qui se dit « opposée à cette nouvelle mesure de limitation absurde », mais indique n’avoir « pas d’infos sur l’organisation de cette manifestation » ; tandis que la FFMC 39 note qu’elle est organisée par des motards « soucieux de leur avenir » : « La FFMC 39 n’est pas en mesure, d’ici samedi, d’organiser un départ sécurisé pour Chalon, mais que cela ne vous empêche pas d’y aller », écrit Alain Mazzier, le coordinateur départemental du Jura, sur la page Facebook du mouvement.

 

La FFMC 39 s’invite aux vœux de Danielle Brulebois

 

Et si la FFMC n’est pas l’organisatrice de ce rassemblement, elle annonce de son côté la mise en place d’actions dans les semaines à venir. « Il faut juste le temps de s’organiser et prendre le temps de réfléchir à ce qu’il faut faire », insiste Alain Mazzier.

 

Une délégation de cinq motards en colère s’est toutefois invitée, mardi soir, aux vœux de la députée LREM de la 1ere circonscription du Jura, Danielle Brulebois. « On est allé lui souhaiter la bonne année, mais aussi dire notre désaccord sur le passage à marche forcée vers le 80 km/h sur les routes, la privatisation des radars embarqués ou encore les zones de circulation restreintes. Et aussi pour lui rappeler notre demande de rendez-vous, pour l’instant restée sans réponse. »

 

« Pour l’instant, notre rassemblement de samedi est prévu pour discuter entre nous de l’évolution du projet à suivre. Mais le mouvement prend de l’ampleur, des motards de plusieurs régions nous ont contactés et des personnes devraient ainsi venir de toute la région », conclut David, le motard du 71.

 

[ Source : moto-net.com ]

ffmc 80kmh s

La Fédération française des motards en colère (FFMC) accueille comme il se doit la nouvelle limitation à 80 km/h sur les routes : en appelant à la mobilisation contre les déclarations "incantatoires et démagogiques" du premier ministre. Explications.

[ Souce : Info-Chalon.com ]

DSC 0131 Copie

 

L'agglomération chalonnaise pourrait être le centre d'une mobilisation de la FFMC qui appelle à manifester dans plusieurs villes de France après les décisions prises par le gouvernement.

 

Plusieurs doléances seront au centre de la mobilisation des motards en colère ce samedi, à l'appel de la FFMC. "Mépris des ministères envers les usagers des deux roues", "racket des radars"... la liste s'allonge et le dernier coup asséné par le gouvernement avec le passage à 80 km/h sur les routes secondaires, n'arrange rien.

 

Un rassemblement est en cours d'organisation en ce qui concerne la Saône et Loire du côté du Pôle Moto à Sevrey. Rendez-vous est donné pour 14h. Les deux roues devraient donc se faire entendre avec un certain nombre de perturbations au niveau de Chalon à prévoir. 

 

Plus d'infos plus tard sur info-chalon.com

L.G

arton33923 7b261[ Source : Moto-Mag ]

 

Sans grande surprise le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé hier la baisse de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h au lieu des 90 en cours sur 400 000 km de routes françaises. Cette mesure, l’une des 18 de ce Comité Interministériel de Sécurité Routière, provoque déjà l’ire des associations d’usagers, FFMC en tête. Edouard Philippe n’en a que faire. « Si pour sauver des vies il faut être impopulaire, j’accepte de l’être » a-t-il déclaré.

 

[ Source : Le Point Automobile ]

Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron s'affichait contre cette mesure au nom du principe de « lisibilité » des vitesses, rapporte « Libé ».

Par 6Medias
Modifié le - Publié le | Le Point.fr
12771196lpw 12771307 article francebulgariadiplomacy jpg 4893575 660x281

Mardi 9 janvier, un conseil interministériel de sécurité routière (CISR) devrait acter l'une des mesures les plus polémiques de ce début d'année : l'abaissement à 80 hm/h de la limitation de vitesse des routes secondaires à double sens. Si Édouard Philippe défend cette réforme bec et ongle, jugeant qu'elle permettra de « sauver des vies », bon nombre de personnalités politiques exhortent le gouvernement à faire marche arrière. Emmanuel Macron soutient son Premier ministre sur ce sujet. Pourtant, à en croire ses propos tenus lorsqu'il était candidat à la présidentielle, il aurait pu faire partie du camp des contestataires.

[ Source : le Journal Moto du NET ]

80km ffmc84 s

Alors que le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) prévu mardi 9 janvier risque d'entériner la baisse de la vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire, l'antenne du Vaucluse de la Fédération française des motards en colère (FFMC 84) dénonce les "pleureuses" qui l'interrogent sur les actions à mener.

[ Sources : Site 42info.fr ]

 

vignette crit air 800x445

 

Les motards se sentent lésés par ce dispositif trop discriminatoire.

 

La vignette Crit’ Air a été mise en place dans la Loire en novembre dernier pour lutter contre la pollution. À tout moment, la préfecture peut déclencher l’opération et interdire certains véhicules trop polluants lors de pics de pollution. Seuls les véhicules avec le macaron pourront circuler à ce moment-là.

 

Pour l’association FFMC 42 (association des motards de la Loire) elle est discriminatoire.

[ Source : Le repaire des motards ]

Des formations post-permis pour les motards

L'ACEM et le DVR remettent l'European Training Quality Label

formation post permis afdm label europe

Depuis plus de 35 ans, l'Association pour la Formation Des Motards (AFDM) propose aux usagers de deux-roues motorisés de parfaire leurs compétences avec des formations post-permis. Intégrée au mouvement des Motards en Colère (FFMC), l'AFDM vient d'être reconnue au niveau européen.

 

L'ACEM et le German Road Safety Council (DVR) viennent ainsi de remettre le label "European Training Quality Label" aux formations dispensées par l'association. Après leur mission d'audit, les experts indépendants ont ainsi reconnu la qualité de ces formations qui permettent aux motards d'acquérir un comportement plus adapté à l'environnement routier.

En Normandie, les nids-de-poule sont nombreux sur les routes fréquentées en période hivernale. Pour améliorer la situation, l'État planche sur des solutions.

Nid de poule Rouen 854x638

Les routes se dégradent en hiver en Normandie, notamment à Rouen (Seine-Maritime). Comment faire pour lutter contre ce fléau ? (©Julien Sureau)

 

En Normandie, on ne compte plus les nids-de-poule sur les routes les plus fréquentées, surtout en période hivernale. À Rouen (Seine-Maritime), la Fédération française des motards en colère (FFMC) de Seine-Maritime alerte régulièrement les autorités sur l’état des routes en hiver :

Ce n’est pas pire à Rouen qu’ailleurs mais l’état des routes en hiver se dégrade sérieusement, souligne Gwenaël Lamoureux, le coordinateur FFMC 76. J’ai même changé de moto pour rouler à Rouen. C’est plus confortable en moto trail sur les routes abîmés.

 

[ Source : Caradisiac Moto ]

 

S5 l afdm recompensee par l european training quality label 164997

Fondée en 1984 par la fédération des Motards en colère, l'Association pour la Formation Des Motards (AFDM) est une action basée sur le bénévolat et permet à des jeunes motards ou non de recevoir une formation complémentaire à leur permis de conduire. Elle vient de recevoir un label Européen pour la qualité de leurs enseignements.

 

C’est l'ACEM (L'Association Européenne des Constructeurs de Motocycles) et le DVR (German Road Safety Council) qui ont conjointement remis à l’AFDM « l‘European Training Quality Label ». Docteur Veneta Vassileva, coordinatrice sécurité pour l'ACEM explique que « l'attribution de ce label à l'AFDM est une reconnaissance de leur engagement sans faille et de leur expertise dans le domaine de la formation pour une meilleure sécurité routière. Nous sommes vraiment impressionnés par tout le travail que cette association réalise ».