facebook1234Forum sur le groupe FFMC50

twitter1234Fil d'actualité sur @ffmc50

 

Rappel des dates :

    • Le samedi 8 juin midi - Réunion publique au Relais Saint-lô "Au Pourquoi pas
    • Le Dimanche 23 juin 2019 - Balade pour rejoindre l'exposition des "Vieux Pistons" à Saint-Pierre Eglise (organisation en cours)
    • Le Lundi 24 juin 2019 à 19h30 - Réunion bi-mensuelle
    • Le Vendredi 28 juin 2019 soir,  Repas pour les adhérents Maison Rouge à Fermanville
    • Le Samedi 13 juillet 2019 midi, Barbecue "Au Bounty" (Tourlaville) (organisation en cours, peut-être balade le matin, @ voir)
    • Le dimanche 21 juillet 2019, organisation en cours d'une "balade par le Relai-Saint-lô"
      Le Samedi 21 septembre 2019 - 4ème journée Prévention Routière à Northeim

 

Rappel des actions menées par le bureau (mode sous-marin):

  • Le Samedi 15 juin 2019 - Baptêmes en side-car et motos pour les enfants des "Mouettes" : (Merci à Thor pour son implication)
  • Réunion d'organisation avec tous les acteurs pour Northeim, le Lundi 17 juin 2019
[France 2 - Envoyé spécial] 80 km/h, la sortie de route ?
En septembre, la mise en place de radars nouvelle génération, capables de flasher 126 véhicules en même temps en Haute-Loire, a déclenché une polémique....
Travail d'équipe en cours
Plusieurs membres de la FFMC50 travaillent pour la réussite des premiers ERJ ( Eduction Routière de la Jeunesse) dans la région. Des informations viendront prochainement , on les posera dans la rubriques dédiée
Awacs FFMC
Page Facebook regroupant les actions de chaque antenne FFMC
Prochaine réunion bi-mensuelle (ouvert à tous)
Lundi 24 Juin à 19h30 - Salle de la Fraternelle Rue Gambetta, Cherbourg
[ à «La maison rouge» ] Repas le 28 juin 2019 pour les adhérentes et les adhérents FFMC50
Liberté de manifester : la FFMC ne lâche rien !
Répression des manifestations, la FFMC s’oppose à un retour de l’État d’urgence

[ Source : ledauphine.com ]

Le sénateur Gilbert Bouchet et la députée Emmanuelle Anthoine en appellent à la mobilisation générale

Le 1er  juillet, les routes nationales sans séparation physique (rails ou murets) des voies, seront donc limitées à 80 km/h sur l’ensemble du territoire français. Une décision qui ne passe toujours pas du côté des élus Les Républicains, le sénateur Gilbert Bouchet et la députée de la quatrième circonscription de la Drôme, Emmanuelle Anthoine.  Et l’ancien maire de Tain-l’Hermitage sait de quoi il parle. « L’expérimentation entre Gervans et Bourg-les-Valence n’a rien démontré. Pire, depuis cette limitation, il y a plus d’accidents sur ce secteur ».

Pour Emmanuelle Anthoine, l’absence de transparence sur ce retour d’expérience n’est « pas normale. »
« Il n’y aucun lien de causalité démontré entre la vitesse et les risques d’accidents. Si tel était le cas, nous ne nous y opposerions pas », précise la députée.

 

Le milieu rural pénalisé

Et d’ajouter : « Pour nous, c’est, clairement, les automobilistes de nos villages ruraux qui vont être impactés. Le prix du diesel et de l’essence augmente, tout comme les obligations des contrôles techniques. Ce sont autant de mesures qui “pénalisent” le milieu rural ».

Face à cette situation, les deux élus tentent chacun de leur côté, de « faire entendre raison au gouvernement ». « Au Sénat, notre positionnement est d’expliquer qu’il y a des routes sinueuses, de montagne ou dangereuses qui devraient être limitées à 80 km/h. Mais il existe des nationales comme la N7 ou d’autres, qui devraient rester à 90 km/h », indique Gilbert Bouchet. « Au parlement, nous avons fait des propositions de lois, des résolutions », ajoute Emmanuelle Anthoine. Cependant, tous deux s’accordent sur la sourde oreille du gouvernement. « Il faut une mobilisation des Français pour faire reculer cette décision ».

C’est dit.

gilbert bouchet et emmanuelle anthoine denoncent le jackpot des radars avec le passage a la limitation generale a 80 km h 1521487931