rubon12 99180 adhesions v2

Recherche libre

[Source : lefigaro.fr]

critair paris 3700 amandes

À Paris, la verbalisation liée aux vignettes Crit'Air est en forte hausse depuis le début de l'année. 3705 amendes ont ainsi été distribuées entre janvier et avril 2018, contre seulement 176 entre juillet et décembre 2017.

De couleur verte, violette, jaune, orange, rouge ou grise, elles devraient en théorie orner le pare-brise de tous les véhicules circulant à Paris depuis mi-janvier 2017. Et pourtant, les vignettes Crit'Air, qui permettent de classer les véhicules en fonction de leurs émissions polluantes, sont encore loin d'être entrées dans les mœurs de tous les conducteurs.

» LIRE AUSSI - L'absence de vignette Crit'Air verbalisée à partir du 1er juillet

Depuis le début de l'année 2018, la mairie de Paris a donc décidé de renforcer les contrôles. Selon des informations du Parisien confirmées par la mairie au Figaro, depuis le 1er janvier 2018, les agents de surveillance de Paris (ASP) ont distribué pas moins de 3339 PV, et la police 366. Soit 3705 PV en moins de quatre mois.

Bien plus que les 176 PV distribués en six mois entre le 1er juillet et le 31 décembre 2017, selon des chiffres obtenus par le Figaro auprès de la préfecture de police de Paris. Une différence qui s'explique en grande partie par le choix d'une «première période de prévention et de pédagogie» avant une application rigoureuse du Code de la route, confie une source policière au Figaro.

«Cela fait clairement partie des priorités de la ville»

Christophe Najdovski, maire-adjoint chargé des transports, assume parfaitement ce tour de vis. «Paris est la première ville de France à avoir placé l'ensemble de son territoire en zone à circulation restreinte, dispositif qui permet de lutter quotidiennement contre la pollution de l'air. La verbalisation des vignettes Crit'Air permet d'assurer l'efficacité de cette mesure et d'améliorer la qualité de l'air, véritable enjeu de santé publique», explique l'élu au Figaro.

Depuis le 1er juillet 2017, en cas d'absence du certificat dans la zone à circulation restreinte que constitue Paris ou d'infraction aux règles en la matière, les contrevenants risquent une amende de 68 euros pour un véhicule léger et 135 euros pour un poids-lourd. De quoi inciter les automobilistes à s'équiper de ces fameuses vignettes Crit'Air, d'autant plus que la zone à circulation restreinte de Paris sera étendue jusqu'aux frontières de l'A86 dès janvier 2019...