adhesions v2

Recherche libre

[ Source : Actus Orange ]

661 afp news 06a c9f 1bb47686b5aed87a0f497c7e0a routes secondaires a 80 km h le ministre jacques mezard risque t il de semer la zizanie6fc0ce4a40856a33b35c0c98ce2d3282dd7a14bc highDefLe ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard le 12 décembre 2017. ©ERIC PIERMONT, AFP

 

Orange avec AFP, publié le dimanche 14 janvier 2018 à 14h31

Opposé à la nouvelle limitation de vitesse, le ministre de la Cohésion des territoires "est en train de chauffer tous les présidents de départements contre la mesure", selon un conseiller, rapporte le 14 janvier Le Journal du Dimanche.

 

Le gouvernement a abaissé mardi 9 janvier de 90 à 80 km/h la limitation de vitesse sur les routes secondaires à double sens. Une mesure qui entend faire reculer le nombre de morts sur les routes. "Notre obsession, c'est de sauver toujours plus de vies chaque année sur les routes", a déclaré le Premier ministre Édouard Philippe à la sortie d'un Conseil interministériel de sécurité routière (CISR) organisé à Matignon.

 

Prônée depuis plusieurs années par des associations de sécurité routière, comme la Ligue contre la violence routière, la mesure est en revanche très peu populaire.Près de 6 Français sur 10 sont contre, tout comme le Front national de Marine Le Pen, qui a lancé cette semaine une pétition contre la "persécution" des automobilistes" par le gouvernement, et le vice-président des Républicains Guillaume Peltier.

Mais les personnalités politiques de l'opposition ne sont pas les seules à regretter cette nouvelle limitation de vitesse. Le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard aussi : "lui-même issu d'un département rural, le Cantal, il l'a dit à l'occasion du Comité interministériel de sécurité routière", écrit le 14 janvier Le Journal du Dimanche. "ll est en train de chauffer tous les présidents de département contre la mesure. Bonjour la loyauté... ", se serait agacé un conseiller.