Zone Partenaire, 

Construisons la com' de tous ... 

Soyons toujours plus nombreux !

adhesions v2

facebook1234Forum sur le groupe FFMC50

twitter1234Fil d'actualité sur @ffmc50

 

[ Source : Presse de la Manche - Dimanche 06 décembre 2020 ]

Photo Article Presse Sauxmarais et ThierryTOURLAVILLE. Le lycée professionnel une nouvelle fois primé par la Région

Thierry Marie, chef cuisinier du lycée Sauxmarais et sa dynamique équipe ont de nouveau reçu deux prix récompensant leur démarche pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

 

MIS EN PLACE en 2017, le plan « Je mange normand dans mon lycée » a pour ambition de valoriser l’agriculture normande, de soutenir les filières de proximité et de sensibiliser l'ensemble des acteurs de la restauration scolaire aux enjeux d’une alimentation utilisant en priorité des produits normands.

Les données récoltées auprès des lycées normands révèlent qu'un changement s'opère progressivement dans les établissements. D'importants efforts sont fournis par les équipes de cuisine et plus particulièrement par les responsables de restauration. Ainsi, en 2019 47 % des produits servis en restauration scolaire étaient normands. La part de ces produits augmente ainsi de 6 points par rapport à l’année précédente et 40 lycées dépassent désormais la barre des 50 % de produits normands centre seulement 23 l’année dernière.

 

Une longeur d'avance :

Afin de valoriser leur implication dans le plan « Je mange normand dans mon lycée » et de récompenser le travail des équipes de restauration, les 12 meilleurs établissements de la Région se sont vus remettre un prix le 3 décembre.

Parmi eux, le lycée professionnel Sauxmarais de Touraville fait figure d'exemple. ll est le seul établissement manchois à avoir été récompensé cette année encore pour son engagement dans la lutte contre le gaspillage alimentaire.
« C’est le fruit d’une longue démarche innovante et exemplaire engagée il y a une quinzaine d’années par Thierry Marie, notre chef cuisinier, assure Fabrice Rodriguez, proviseur du lycée Sauxmarais. Nous sommes loin des standards de la restauration collective. Nous sommes sur un système de restauration travaillant avec les circuits courts. On essaie de mettre un maximum de produits bio pour être dans une démarche de protection de l'environnement. On est aussi sur une restauration qui va s'adapter aux quantités consommées par les élèves et aux élèves eux-mêmes. Le chef de cuisine gère la diversité des plats proposés. || prépare des plats au fur et à mesure qu'ils sont consommés. Cela évite le gâchis. Les élèves peuvent se resservir autant de fois qu'ils le souhaitent, à condition de ne rien laisser. Il y aune réelle implieation de tous et une vraie mission d'éducation auprès des jeunes. Les élèves ont toujours des produits à découvrir et à goûter. »

« Notre plus belle consécration, complète Thierry Marie, ce sont les sourires des élèves, les mots de remerciement que nous recevons des familles. La communauté éducative m'a permis de mener ces actions. C'était un challenge important. Et les chefs d'établissement ont pérennisé l'opération. »

 

Innovations :

 

Selon l'Ademe, la moyenne nationale des déchets alimentaires par personne, chaque midi, dans les restaurations Scolaires, est de 100 grammes.
À Tourlaville, il est de 27,53 grammes de déchets en moyenne par jour par personne.

L'établissement professionnel qui vient d'être labellisé a également été mis à l'honneur dans la catégorie « challenge de l'innovation » notamment grâce à ses actions de sensibilisation des élèves au cercle vertueux (coût des déchets, méfaits d'une mauvaise alimentation etc.). « La recette de Thierry Marie a permis de réaliser des économies, explique le proviseur des métiers. Le cercle vertueux a permis d'investir dans du matériel. On a acheté par exemple une machine pour fabriquer des pâtes fraîches maison. On a financé sur nos fonds propres 120 000 euros d'équipements (lave batterie à granules, extracteur de jus pour les élèves, four.….).»

 

 


Article Presse Sauxmarais et Thierry 002